1er event de Réseaut'âge...QUEL ENTHOUSIASME !

1er event de Réseaut'âge...QUEL ENTHOUSIASME !

Ce premier afterwork mensuel a été animé par une quarantaine de participants et trois intervenants dans une ambiance engagée, curieuse et chaleureuse. Une soirée qui a insufflé vie au premier but de l’Association Silver : créer un réseau humain et collaboratif de professionnels qui travaillent dans le domaine des seniors.

Nous tenons à chaleureusement remercier tous les participants pour leur présence et pour la convivialité des échanges et de l'ambiance de cette belle soirée.
 

 Edmond Pittet (2019.01.15)

Edmond Pittet, Directeur des Pompes Funèbres Générales de Lausanne a embarqué dans sa réalité professionnelle le public de l’Association Silver réuni en «veillée» inaugurale. Artisan et praticien de la mort, Edmond conformément à l’Homme qu’il est, a partagé ses expériences avec noblesse et humanitude. Il a déroulé des récits de fin de vie d’une poignante réalité.

Edmond a aussi glissé dans l’attentive écoute du collectif présent, l’opportunité d’exploiter l’évènement pour se mettre en règle avec ses propres ses valeurs, croyances et aussi ses non-dits. Il recommande d’accepter cette invitation comme un incitatif pour rebondir et entamer la construction d’un avenir cohérent et paisible. Le team Edmond Pittet est avant tout, et le public l’a bien compris, au service des endeuillés qui méritent de vivre l’instant présent avec dignité. Du point de vue sociétal, les us et coutumes ont évolué aux cours de ces presque cinquante dernières années. La crémation l’emporte sur l’ensevelissement.

En Suisse, les cendres peuvent être dispersées partout sans réelle restriction. Nos cimetières devront certainement, au cours des prochaines années être redimensionnés, voire réhabilités. Au terme de sa présentation, Edmond Pittet a discrètement filé, la Faucheuse l’ayant ainsi décidé ! C’est encore une histoire de vie parmi les 300 annuelles qu’il devra gérer et qui retiendra encore une fois, sa meilleure attention.

Le Comité de l’Association Silver remercie chaleureusement Edmond Pittet pour présence appréciée et sa présentation.

 

Eric Etienne

Le second orateur de la soirée n’est pas venu nous conter des fables...Eric Etienne dirige la Fondation Qualife et il nous a décrit la difficile réalité des plus de 50ans qui sont en recherche d’emploi, souvent déjà arrivés en fin de droits de chômage.

Selon les chiffres présentés, un chômeur de longue durée sur deux en Suisse a plus de 50ans. On observe cette précarité grandissante des 55-64ans également dans les relevés de l’aide sociale qui a bondi de 50% dans cette classe d’âge entre 2010 et 2016. Les pouvoirs publics n’ont pas anticipé l’ampleur de ce problème et commencent à peine à l’aborder, mais mieux vaut tard que...très tard.

En l’écoutant énumérer les nombreux et réels avantages d’employer un senior de plus de 50ans, notamment la loyauté, l’efficacité de l’expérience, la lucidité, les bénéfices sur l’ambiance interne, on se surprend à trouver cela tellement évident, qu’on irait bien chacun personnellement secouer le cocotier des ressources humaines dans toutes les sociétés de la région.

Monsieur Etienne nous a bien entendu confié toute la dimension humaine de la spirale du chômage des seniors qui perdent confiance en eux, qui pensent que la technologie les a dépassés voire dévorés, qui n’ont pas entretenu leur réseau de connaissances trop confiants qu’ils étaient dans la fidélité réciproque de leur employeur, et qui jugent leurs diplômes tout à coup obsolètes.

Mais ce qu’on en retient c’est que malgré tout, il est possible de faire face à cette adversité grâce à des outils qui sont offert notamment par la Fondation Qualife. Ainsi son équipe a mis en place une palette qui va du conseil réactif pour la révision d’un dossier à un espace convivial et connecté à Genève, en passant par des coups de pouce de formation, descafés-contacts pour partager et créer des liens, ou même du parrainage individuel pour voir différemment et du coup prendre le taureau à deux mains, son courage à bras le corps et les problèmes par les cornes.

 

Julien Ferrari

 

 


Imprimer